Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Scandale Volkswagen : de nouvelles accusations frappent Porsche





Le 3 Novembre 2015, par

Mauvaise nouvelle pour Volkswagen : alors que le groupe commençait à peine à voir le bout du tunnel du scandale des émissions truquées de ses moteurs Diesel, l'Agence de Protection de l'Environnement américaine, l'EPA, accuse à nouveau la firme de Wolfsburg. Mais cette fois ce seraient les moteurs 3 litres, plus puissants, qui sont concernés. Volkswagen nie tout en bloc.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Si Volkswagen a avoué avoir installé sur près de 11 millions de véhicules dans le monde un logiciel permettant de truquer les tests sur les émissions de ses moteurs Diesel 2 Litres TDI, cette fois il semble bien que ce sera une bataille judiciaire qui va se jouer. L'EPA, qui dit avoir des preuves, accuse Volkswagen d'avoir installé le même type de logiciel sur ses moteurs 3 Litres.

Cette accusation risque d'avoir de lourdes conséquences car elle concerne les marques Volkswagen, Audi mais également Porsche. Or le constructeur haut de gamme avait été épargné par le scandale des moteurs 2 Litres puisqu'aucun de ses modèles n'en embarquait.

Volkswagen, et Porsche America, ont déjà réagi : ils nient les accusations de l'EPA et assurent que les moteurs sont aux normes. Le groupe garanti sa coopération avec l'agence américaine pour "clarifier les choses". Or on peut supposer que vu que Volkswagen a avoué pour ses moteurs 2 Litres, le groupe aurait pu simplement avouer pour les autres moteurs dans la foulée.

Le nouveau scandale risque d'atteindre rapidement les hautes sphères de Volkswagen car à la tête du groupe il y a désormais Matthias Muller. Nommé après la démission de Martin Winterkorn à la suite du scandale, Matthias Muller était justement le PDG de Porsche. La marque n'avait alors pas été entachée et Muller semblait être totalement hors de cause.

Si rien ne prouve à ce jour que les dirigeants des diverses marques étaient au courant, ils sont tous restés à leur place, la crise pourrait prendre encore un peu plus d'ampleur.
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook