Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

​Schlumberger coupe encore dans ses effectifs





Le 17 Avril 2015, par

La série noire des conséquences de la chute drastique des prix du pétrole survenue entre fin 2014 et début 2015 continue avec une nouvelle annonce de taille de la part de la compagnie pétrolière Schlumberger : elle va supprimer plus de 10 000 emplois. C'est la deuxième annonce de ce type depuis le début de l'année et la situation ne risque pas de changer alors que l'OPEP n'a pas baissé sa production.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Le pétrole à bas prix est maintenu tel par la volonté des pays de l'OPEP de ne pas baisser leur production journalière afin de maintenir la pression sur les USA et surtout sur les compagnies qui se sont lancées dans l'exploitation du gaz et du pétrole de schiste il y a quelques années. Et cette technique semble fonctionner.

Après avoir annoncé la suppression de 9000 emplois en début d'année, Schlumberger recommence et annonce la suppression de 11 000 emplois soit, au total, 20 000 emplois (15% de ses effectifs). En cause la perte de marges après la publication des résultats de la compagnie au premier trimestre 2015.

Su un an la marge opérationnelle a baissé de 21,1% à 19,4%... mais c'est surtout le bénéfice net qui a pris un coup : il a chuté de 38,7% et s'établit à 975 millions de dollars au premier trimestre 2015. Le chiffre d'affaires aussi chute de 9% sur les trois premiers mois de l'année pour atteindre 10,25 milliards de dollars.

La compagnie doit donc réduire ses coûts et a décidé de supprimer des milliers de postes mais pas que : les investissements prévus pour 2015 sont également revus à la baisse passant de 3 millions de dollars à 2,5 millions.

Cette décision est cohérente avec les prévisions de l'agence de notation Moody's qui prévoit une baisse de 25% des projets d'exploration sur l'année, les compagnies tentant de retrouver des marges plus grandes et capitalisation sur les puits déjà forés.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook