Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

100 millions d'euros pour la numérisation des petits commerces





Le 5 Novembre 2020, par La rédaction

La fermeture des petits commerces vendant des produits non essentiels a provoqué le désespoir des commerçants, et beaucoup de confusion. Les grandes surfaces restent ouvertes, mais elles ne peuvent vendre que des produits autorisés. Pendant ce temps, Amazon se frotte les mains.


Crise sanitaire et commerces : un équilibre délicat à trouver

Le gouvernement tente un numéro d'équilibriste bien difficile depuis le début du confinement vendredi 30 octobre. Alors que les petits commerces n'ont pas d'autre choix que de fermer leurs portes pour endiguer la deuxième vague des contaminations, les pouvoirs publics exhortent les consommateurs à passer commande en ligne… Mais en évitant Amazon, véritable épouvantail qui se frotte les mains : le géant américain du commerce en ligne continue à vendre des produits non essentiels, comme des livres, des vêtements, des jouets…

« Si vous pouvez trouver votre jouet dans un commerce de proximité, votre livre chez un libraire indépendant et qu’il suffit de passer un coup de fil pour le commander, faites-le ! Vous soutenez votre commerçant de proximité et vous participez à la relance de l’activité française », a expliqué Bruno Le Maire sur BFM. En rappelant que si les commerces physiques sont fermés, ils sont toujours en mesure de vendre leurs produits en « click & collect ». Hélas, beaucoup d'entre eux ne sont pas dotés de sites internet ni de système de livraison efficace.

Priorité à la vente en ligne

C'est pourquoi le ministre de l'Économie va débloquer une enveloppe de 100 millions d'euros afin d'aider à la numérisation des petits commerces. Cette somme devrait permettre de digitaliser la moitié des commerces, alors qu'ils ne sont qu'un tiers à vendre leurs produits en ligne actuellement. Ce budget rejoint l'initiative France Num, lancée au mois de mars, une plateforme visant à offrir aux commerçants, artisans et indépendants les outils de leur numérisation. « La vente en ligne doit permettre à ces acteurs de rebondir », assure le locataire de Bercy.

Par ailleurs, La Poste va être mise à contribution pour donner un coup de main aux commerces des petites communes dans leur effort de numérisation. « Il ne faut pas qu’Amazon soit le grand gagnant de cette crise au détriment de nos petites entreprises », a martelé Bruno Le Maire. Amazon qui a arrêté une campagne de communication « pré Black Friday », tout en conservant les promotions. Ce sont 300.000 commerçants qui sont concernés par le nouveau confinement.



Tags : commerce

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook