Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

2.000 milliards de dollars de manque à gagner pour le secteur du tourisme en 2021





Le 1 Décembre 2021, par La rédaction

Le secteur du tourisme est encore très loin d'être sorti de la crise sanitaire. L'Organisation mondiale du tourisme a ainsi annoncé que le manque à gagner de l'ensemble du secteur devrait être similaire en 2021 à celui de l'an dernier.


Le secteur du tourisme n'est pas sorti d'affaires

Ce sont 2.000 milliards de dollars qui ne rentreront pas dans les caisses des entreprises du tourisme en 2021, selon les données de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT). Un niveau de pertes similaire à celui enregistré l'an dernier, au plus fort de la crise sanitaire. Et les choses pourraient ne pas s'améliorer à court terme, puisque le variant Omicron a poussé des pays européens à mettre en place de nouvelles restrictions. Un variant qui apparaît un peu partout ailleurs dans le monde…

La situation est « totalement imprévisible », déplore Zurab Pololikashvili, secrétaire général de cette organisation des Nations-Unies. Les arrivées de touristes internationaux ont été cette année inférieures de 70 à 75% à celles d'avant la crise sanitaire. Toutefois, l'OMT relève le rebond enregistré pendant la saison estivale des touristes internationaux. Les campagnes de vaccination ont porté leurs fruits.

Harmonisation des protocoles

L'organisation observe toutefois que le rythme de la reprise demeure inégal en fonction des régions du monde. L'OMT pointe des « degrés variables de restrictions de mobilité, de taux de vaccination et de confiance des voyageurs ». 46 pays restent ainsi totalement fermés aux touristes (une destination sur cinq), 55 pays sont partiellement fermés. Seuls quatre pays ont levé toutes les restrictions (Colombie, Costa Rica, Mexique et République dominicaine).

Pour accélérer la reprise, l'OMT recommande aux pays d'harmoniser leurs protocoles en profitant non seulement de l'avancée de la vaccination et des applications pour smartphones. Pour 2022, la situation pourrait s'améliorer, mais la reprise reste lente et fragile, en particulier à cause des taux de vaccination inégaux et des variants de la Covid-19. Par ailleurs, la flambée des prix de l'énergie et du pétrole est une crainte qui pèse sur les voyages.



Tags : tourisme

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook