Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

5G : Stéphane Richard fustige l'« écologie punitive »





Le 11 Janvier 2021, par François Lapierre

Stéphane Richard, le patron d'Orange, n'a pas de mots assez durs pour qualifier les opposants à la 5G. La France a un an et demi de retard dans le déploiement de cette technologie.


Haro sur la 5G

La 5G a fini par être lancée en toute fin d'année dernière en France. Un lancement compliqué par la crise sanitaire qui a reporté les enchères des fréquences, mais aussi par la défiance de certains élus et les demandes de moratoire comme à Paris ou à Lille. Un contexte qui irrite Stéphane Richard, le PDG d'Orange. Dans une interview au Journal du Dimanche, il regrette ainsi « l'écologie punitive » qui « vilipende une consommation excessive que favoriseraient téléphones mobiles, tablettes et ordinateurs ».

Un des représentants de cette écologie punitive serait à ses yeux Eric Piolle, le maire de Grenoble, qui a déclaré que la 5G ne servirait « qu'à regarder des films pornographiques dans les ascenseurs ! ». Selon le patron de l'opérateur historique, « il faut donc se poser la question de savoir si le débat sur la 5G en France n'est pas lié aux discours actuels de défiance face à la technologie et au progrès. Ce n'est sans doute pas un hasard si les antivaccins sont bien plus nombreux en France qu'ailleurs dans le monde ».

Un an et demi de retard

Au-delà des prises de position très tranchées des uns et des autres, la 5G a également réveillé les craintes sur la santé (les ondes) et l'environnement (la consommation énergétique). L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) doit d'ailleurs rendre un rapport très attendu au printemps. Là encore, Stéphane Richard s'inscrit en faux : « La technologie de la 5G est bien meilleure du point de vue de l'empreinte environnementale que la 4G », selon lui. Cette nouvelle technologie est « dix fois plus efficace sur la consommation énergétique ».

Et Stéphane Richard d'enfoncer le clou : « Il faudrait être d'une particulière mauvaise foi pour ne pas reconnaître que le numérique est en lui-même porteur d'une solution, plutôt que créateur de problèmes ». Cet « obscurantisme » qu'il déplore le « dérange beaucoup ». Il rappelle que la France est « un pays d'ingénieurs, d'inventeurs, d'entrepreneurs. Que le refus du progrès s'y développe est désolant ». Et c'est ce qui explique ce retard pris par la France dans l'allumage de la 5G, le pays étant parti avec un an et demi de retard. « Il est difficile de savoir aujourd'hui si elle le rattrapera », conclut-il.



Tags : 5G

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook