Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

65 magasins Mr Bricolage vont être cédés





Le 13 Décembre 2018, par

Mr Bricolage veut concentrer ses efforts sur les franchisés et les adhérents, alors que les magasins intégrés de l’enseigne de bricolage accusent une baisse de leur chiffre d’affaires.


L’activité « franchise » de Mr Bricolage se porte bien : entre novembre 2016 et septembre 2018, les revenus des magasins des franchisés et des adhérents ont augmenté de 1,2%, tandis que ceux des points de vente intégrés ont baissé de 4,4% sur la même période, à magasins comparables. Une « sous performance » qui pèse sur les résultats du groupe, déplore l’enseigne spécialisée dans le bricolage, qui accuse par ailleurs un endettement net à hauteur de 107,5 millions d’euros.

Dans ce contexte, le groupe a décidé de tout miser sur l’activité de franchise. L’objectif est désormais de passer d’un modèle « hybride », composé de magasins d’adhérents et de magasins intégrés, à un seul modèle : celui de la franchise, sur lequel Mr Bricolage est le plus performant. En pariant sur le développement de son réseau de franchisés, l’enseigne entend aussi accélérer la modernisation de sa marque. C’est la raison pour laquelle Mr Bricolage va céder 65 points de vente, qui représentent son parc total de magasins intégrés, sur un total de 781 points de vente Mr Bricolage, Briconautes et affiliés.

Ces 65 magasins seront vendus en priorité à des franchisés, ou de nouveaux franchisés. Manifestement, il y aura des affaires intéressantes à faire : « on est prêt à des conditions très avantageuses », explique Christophe Mistou, le directeur général de Mr Bricolage. « La priorité est de les conserver sous la marque Mr Bricolage », assure-t-il. Les adhérents de l’enseigne possèdent des actions de l’entreprise, et ils sont propriétaires de leurs magasins.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Mr Bricolage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook