Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

À Paris, Airbnb pourrait être passible d’une amende de 12,5 millions d’euros





Le 12 Février 2019, par François Lapierre

La mairie de Paris poursuit son offensive contre Airbnb. La ville a assigné la plateforme de location de logements touristiques pour infraction à la loi Elan. L’entreprise est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 12,5 millions d’euros.


Une trentaine d’agents assermentés de la ville de Paris ont épluché les annonces Airbnb de loueurs de biens meublés dans les arrondissements les plus ciblés par les utilisateurs de la plateforme. Résultat : 1 000 logements non enregistrés ont été repérés. La législation limite à 120 le nombre de jours durant lesquels il est possible de louer un appartement, et ces logements doivent posséder un numéro d’enregistrement. La loi Elan prévoit une amende de 12 500 euros pour une offre de location qui ne respecterait pas les règles. Rapporté au nombre d’infractions constatés par la mairie de Paris, cela représente donc 12,5 millions d’euros.

La justice a été saisie vendredi dernier. Anne Hidalgo a confirmé à l’AFP que la question était très sensible : « ce n'est pas de l'économie de partage mais de la prédation, pas de l'artisanat mais de l'industrie lourde ». Or, ces annonces privent les Parisiens de logements à louer pour y habiter à l’année longue. La mairie a comptabilisé 26 000 appartements dans les arrondissements centraux qui ont mis en ligne sur Airbnb ; ils ne sont plus disponibles à la location classique. 

La maire de Paris n’est pas choqué de voir des Parisiens « arrondir les fins de mois » en louant leurs appartements pendant quelques jours. En revanche, « ce qui est choquant c'est quand des gens en font vraiment leur commerce principal ». Cette activité entre en concurrence directe avec les hôteliers et « prive les Parisiens de logements ». Du côté d’Airbnb, on explique avoir « largement informé » les propriétaires de logements, mais maintient que la réglementation parisienne est « inefficace, disproportionnée, et contraire à la réglementation européenne ».



Tags : Airbnb

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook