Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

APL : la réforme entrera en vigueur au 1er janvier 2021





Le 31 Août 2020, par Paolo Garoscio

La réforme, un temps décriée, pourrait toutefois être perçue très différemment alors que la France s’apprête à connaître la pire année depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, en termes de baisse du PIB. Le calcul des Aides Personnalisées au Logement (APL), va changer au 1er janvier 2021.


La réforme des APL : qu’est-ce que ça va changer ?

Pixabay/padrinan
Pixabay/padrinan
Dans un entretien accordé au journal Le Parisien, publié lundi 31 août 2020, Emmanuelle Wargon, ministre du Logement, a confirmé que la réforme du mode de calcul des APL va bien entrer en vigueur dans les mois à venir. Elle annonce même la date : le 1er janvier 2021. Une décision qui devrait radicalement changer le montant des aides perçues par les ménages français et qui vise à une distribution plus juste.

Car la réforme change tout simplement la période prise en compte pour les revenus des bénéficiaires. Jusqu’à présent, les APL étaient calculées sur les revenus perçus deux ans auparavant, ce qui ne correspondait pas forcément à la réalité : certains ménages pouvaient avoir, entre temps, vu leurs revenus augmenter tandis que d’autres baisser… sans que les APL ne soient modifiées. Le nouveau calcul devrait donc être plus proche de la réalité.

Une réforme qui tombe à pic en pleine crise économique

Avec le nouveau calcul, le montant perçu pour les APL du mois de janvier 2021 sera donc calculé sur… les revenus perçus entre décembre 2019 et novembre 2020. La réforme tombe donc à pic alors que les revenus des ménages sont chuté durant le confinement à cause du chômage partiel : on estime à environ 16 % la baisse des revenus nets pour les salariés qui touchaient plus que le SMIC.

Emmanuelle Wargon est consciente que l’application de cette réforme le 1er janvier 2021 va faire augmenter les sommes versées, du fait de la pandémie et de la crise économique. Stratégiquement, pour le gouvernement, c’est une bonne nouvelle : il espère ainsi faire oublier la baisse généralisée de 5 euros des APL votée en 2018 et qui avait été vivement critiquée.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook