Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Abus de position dominante : la Commission européenne gronde contre Facebook





Le 20 Décembre 2022, par Olivier Sancerre

Meta pourrait bien être formellement accusé d'avoir enfreint les règles de l'Union européenne. Dans la ligne de mire de Bruxelles : la concurrence sur les marchés des annonces publicitaires en ligne, que le géant de l'Internet aurait faussé.


Concurrence faussée par Facebook

Sale temps pour les grandes entreprises du web en Europe. La Commission européenne a multiplié les enquêtes contre les pratiques de ces groupes et la dernière cible à tomber n'est autre que Meta. La maison-mère de Facebook, mais aussi d'Instagram et de WhatsApp, fausse « la concurrence sur les marchés des annonces publicitaires en ligne », selon l'exécutif européen. Le risque d'abus de position dominante existe, selon Bruxelles.

Il s'agit pour le moment d'un avis préliminaire de la Commission, mais habituellement cela se termine par des accusations formelles. Bruxelles avait ouvert une enquête sur les pratiques de Meta en juin 2021, à l'époque contre Facebook, devenu Meta entretemps. La Commission estime que l'entreprise a lié son service d'annonces publicitaires en ligne, Facebook Marketplace, à son réseau social, Facebook.

Conditions commerciales déloyales

La crainte de la Commission dans ce cas est que « Meta n’impose, à son profit, des conditions commerciales déloyales aux concurrents de Facebook Marketplace ». Plus précisément, les entreprises qui achètent de la publicité sur Facebook peuvent également fournir au géant du web des informations commerciales. Ces données pourraient ensuite être exploitées par Meta pour concurrencer ces mêmes entreprises.

Margrethe Vestager, la vice-présidente en charge de la Concurrence à Bruxelles, expliquait l'an dernier que Meta pourrait, dans ce cadre, bénéficier d'un « avantage indu », notamment dans le secteur des annonces en ligne « où des personnes achètent et vendent des biens tous les jours et où Facebook est également en concurrence avec des entreprises auprès desquelles elle collecte des données ».



Tags : Meta

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook