Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Achat de SFR : Arnaud Montebourg défend ses positions





Le 10 Avril 2014, par

Le rachat de SFR par Altice/Numericable a été l'occasion pour Arnaud Montebourg de faire entendre sa voix et sa préférence claire et nette pour le projet de Bouygues. Ce qui lui vaut d'avoir été entendu par la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale.


Le tout frais promu ministre de l'Économie a été entendu par les députés ce mercredi, sur ses prises de position tonitruantes. Le Figaro rapporte les échanges; Montebourg, anciennement en charge uniquement du portefeuille du Redressement productif, ne regrette rien. Son intervention a permis d'orienter les débats vers l'emploi, sinon « il n'aurait été question que de gros sous » assure t-il. De fait, le gouvernement a effectivement reçu d'Altice des garanties sur l'emploi… en espérant qu'ils soient tenus.
 
En revanche, il semble bien que le ministre ait enterré ses velléités de retarder ou carrément d'annuler le rachat de SFR. L'acquisition est actée, même si elle ne plait pas au gouvernement. Montebourg a promis que les opérations et le futur ensemble, futur numéro 2 de la téléphonie en France, seront « surveillés ». Il annonce la mise en place d'un observatoire des sous-traitants dans les télécoms, afin d'éviter qu'Altice réduise l'emploi chez ses fournisseurs, tout en maintenant ceux chez SFR - le ministre dénonce un trompe l'oeil en quelque sorte, et met une fois de plus la pression sur Patrick Drahi.
 
Arnaud Montebourg compte aussi réclamer à Numericable la relocalisation de ses centres d'appel en France. L'autre marotte du ministre de l'Économie, c'est le déploiement de la fibre optique, Numericable ayant là aussi donné des gages aux autorités. Le câblo-opérateur a ainsi annoncé 12 millions de foyers connectés en 2017, et 15 millions en 2020. Montebourg n'oublie pas non plus le déploiement du très haut débit dans les zones non denses.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook