Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Agnès Buzyn veut pouvoir "interroger" l'efficacité des aides sociales





Le 10 Juin 2018, par

Depuis quelques semaines, les couacs et les désaccords se multiplient au sein du gouvernement concernant le sort de la politique des aides sociales. Agnès Buzyn veut mettre un terme à cette période de flou dans une interview au Journal du Dimanche.


"Pas question de faire des économies sur le dos des pauvres", assène la ministre de la Santé à l'hebdomadaire. Contrairement à ce que le Canard enchaîné a indiqué cette semaine, ni le Premier ministre, ni le ministère de l'Économie ne lui ont demandé de dégager 7 milliards d'euros d'économies sur les aides sociales. Pourtant, à Bercy les déclarations se multiplient pour revoir la politique des aides sociales. Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes publics, avait affirmé quel y avait "trop d'aides sociales" en France.

Son ministre de tutelle, Bruno Le Maire, a lui révélé que ses services avaient rédigé une note qui conseillait au gouvernement de réduire le coût de ces aides. Mais Agnès Buzyn tient bon : selon elle, ces déclarations n'ont rien que de très normales. Chacun est dans son "rôle", "chacun travaille avec son prisme". Celui de la ministre est donc de maintenir ces aides, mais pas à n'importe quel prix et dans le respect de l'action du gouvernement : "Quand un gouvernement s'est fixé un objectif de réduction des déficits publics, il est normal qu'il se préoccupe de la dépense publique et de son efficacité".

Agnès Buzyn estime par ailleurs que l'on est en droit "d'interroger l'efficacité" des prestations sociales. "Toutes les allocations peuvent être discutées. La façon dont elles sont attribuées, leur efficacité... On a le droit de s'interroger sur un dispositif s'il ne produit pas les résultats attendus", précise-t-elle encore. Une manière d'annoncer sans vraiment le dire que le gouvernement entend effectivement procéder à des changements dans les aides sociales.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

















Rss
Twitter
Facebook