Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Air France : une consultation des salariés pour sortir l'entreprise de la crise





Le 21 Avril 2018, par Olivier Sancerre

Pour sortir l'entreprise de l'ornière, Jean-Marc Janaillac, le PDG d'Air France, joue son va-tout : une consultation des salariés pour que cesse le conflit social au sein de la compagnie aérienne. Le PDG mets son départ dans la balance.


Air France est depuis des semaines au cœur d'un mouvement social qui paralyse régulièrement ses opérations. Une situation que la direction ne parvient pas à démêler, malgré une dernière proposition qui se rapproche des exigences des syndicats. Le projet d'Air France est une augmentation des salaires de 2% immédiatement, puis une hausse des salaires de 5% étalée entre 2019 et 2021. À l'origine, la direction s'était contentée de proposer 1% en 2018, en deux temps… Après avoir demandé une hausse de 6% pour rattraper six ans de gel des augmentations générales, les organisations syndicales ont proposé 5,1% de hausse, en deux temps cette année.

Mais la proposition d'Air France n'a obtenu aucune signature des syndicats. Un projet « caduc » qui confirme le blocage des discussions entre les deux parties. En attendant, les pertes s'accumulent : le manque à gagner s'élèverait à 300 millions d'euros… C'est pourquoi Jean-Marc Janaillac, le PDG du groupe, a annoncé la mise en place d'une consultation de tous les salariés. Si le résultat était négatif, « je ne vois pas comment je pourrais rester ». Le patron de la compagnie aérienne rejoue la partition de Christian Blanc, un de ses prédécesseurs, qui avait organisé une consultation interne du même genre en 1994. Avec succès.

Ce vote sera ouvert par voie électronique du 26 avril à début mai. S'il n'aura aucune valeur légale, en cas de résultat positif, l'accord sera de nouveau proposé à la signature des syndicats. Il leur reviendra alors de « prendre leurs responsabilités », a indiqué Jean-Marc Janaillac. Ce n'est pas gagné : le SNPL, le syndicat des pilotes, a ainsi évoqué une « manœuvre désespérée ». Pour la CGT, il s'agit pour la direction d'attiser la « division entre les salariés ».



Tags : air france

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook