Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Airbnb : forte hausse de la collecte de la taxe de séjour pour les communes françaises





Le 14 Décembre 2021, par La rédaction

La collecte de la taxe de séjour par Airbnb va permettre aux villes françaises de profiter d'une manne de 93 millions d'euros au titre de l'exercice 2021. Une somme bien plus élevée que le niveau d'avant la crise sanitaire.


Activité en hausse

L'activité d'Airbnb, relancée en 2021 après une année 2020 marquée par la crise sanitaire, va permettre à quelque 29.000 communes d'engranger une confortable manne de 93 millions d'euros au titre de la taxe de séjour. La plateforme de location de courte durée avait collecté 58 millions d'euros en 2019, et 24 millions en 2018. En tout, la taxe de séjour est 60% plus élevée en 2021 par rapport à 2019 !

Selon les chiffres du Parisien, en moyenne, chaque commune a reçu 3.200 euros, mais certaines obtiennent bien sûr davantage d'argent. C'est sans surprise Paris qui récupère la somme la plus élevée soit 9,4 millions d'euros. C'est cependant moins élevé que durant l'année 2019, la capitale avait alors engrangé 15,3 millions d'euros au titre de la taxe de séjour. Cette baisse sensible malgré la levée des restrictions sanitaires s'explique par l'absence des touristes étrangers.

Les communes gagnantes

Ensuite viennent Marseille avec 1,9 million d'euros (2,3 millions en 2019), Nice avec 1,2 million (contre 1,8 million) puis Cannes (1 million d'euros, un chiffre en hausse de 90.000 euros). La hausse de la taxe de séjour cette année provient donc majoritairement d'une collecte plus importante dans les villes moyennes ou encore à la campagne. Les communes de moins de 3.500 habitants représentent ainsi 27 millions d'euros, soit un tiers du montant total. En 2019, elles avaient récupéré 10,5 millions.

Le montant de la taxe de séjour est fixé par les municipalités (entre 1% et 5% du prix HT de la nuitée par personne sur les meublés non classés). Le département ou la région peuvent également imposer un pourcentage. C'est le cas pour le « Grand Paris » avec une taxe supplémentaire qui se monte à 15% de la nuitée.



Tags : airbnb

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook