Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Airbus : départ du patron et de son numéro 2





Le 15 Décembre 2017, par

Sérieux remue-ménage à la tête d'Airbus. Tom Enders, le PDG du groupe, et son numéro 2 Fabrice Brégier vont quitter leurs postes, le premier à la fin de son mandat en avril 2019, le second dès le mois de février prochain.



Dans un communiqué paru ce vendredi, Airbus annonce le remplacement de Fabrice Brégier par Guillaume Faury, le directeur général d'Airbus Helicopters. Pour le remplacement de Tom Enders, le groupe va chercher la perle rare durant l'année prochaine. La crise couvait entre les deux hommes depuis de longues années, en fait depuis la nomination de Tom Enders au poste de patron de l'avionneur, en 2012. Fabrice Brégier, historique d'Airbus, a convenu d'une place de numéro 2 tout en conservant l'intégralité de ses prérogatives. 

Ce climat s'était tendu l'an dernier, et encore plus depuis l'arrivée d'Eric Schulz en remplacement de John Leahy parti à la retraite : le « super vendeur » ne prend ses ordres que de Tom Enders. Il plane également un parfum de corruption avec plusieurs enquêtes judiciaires en cours : en Allemagne et en Autriche concernant la vente d'Eurofighter (le nom de Tom Enders est apparu dans ce dossier) ; par ailleurs, le Parquet national financier et le Serious fraud office britannique enquêtent sur des irrégularités.

La guerre des chefs à la tête d'Airbus n'a heureusement pas empêché l'avionneur de remplir ses carnets de commande. Le groupe doit construire et livrer 6 800 avions, ce qui représente 950 milliards d'euros. Tout récemment, Airbus enregistrait une nouvelle commande énorme : 100 moyen-courriers A321neo pour 12,7 milliards de dollars à destination de la compagnie américaine Delta Airlines. Boeing, le grand rival, n'a pas su s'imposer…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Airbus

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook