Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Alibaba, une introduction en Bourse historique





Le 19 Septembre 2014, par

Alibaba a signé la plus importante entrée en Bourse de l'histoire. Un exploit pour un groupe chinois tentaculaire qui veut lever plus de 25 milliards de dollars.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
Coté sur le NYSE à New York, Alibaba propose ses actions entre 66 et 68$, pour un total de 25 milliards de dollars. Il s'agit là de la plus importante introduction en Bourse de toute l'histoire financière, puisque le précédent record avait été de 22,1 milliards : il s'agissait d'AGBank sur les Bourses de Shanghai et Hong Kong, en 2010.
 
Le géant du e-commerce chinois a fait le choix du NYSE, contre le Nasdaq qui est pourtant le lieu privilégié par les entreprises technologiques. C'est qu'Alibaba a vu grand immédiatement : l'action BABA (le diminutif du nom de l'action) devrait mettre en vente 320 millions d'actions… pour débuter. Car le groupe a bien l'intention de continuer à proposer des actions : au vu de la demande au moment de cette introduction, il aurait effectivement tort de se priver.
 
Ainsi, 48 millions d'actions supplémentaires pourraient être rajoutées en cas de forte demande. Les investisseurs et les brokers de Wall Street s'attendent à une rude journée, mais avec une valorisation à 168 milliards de dollars, Alibaba peut faire rêver les boursicoteurs.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : alibaba

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook