Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Alitalia disparaitra le 15 octobre, remplacée par ITA





Le 30 Août 2021, par La rédaction

Le 15 octobre, c'en sera terminé d'Alitalia. Après de longues années de difficultés, la compagnie aérienne italienne historique va céder sa place à l'entreprise publique Italia Trasporto Aereo (ITA).


Un groupe en défaillance chronique

Après une agonie qui a duré trop longtemps, Alitalia va tirer sa révérence le 15 octobre. Non sans poser des problèmes à tous ceux qui auraient réservé un vol après cette date : ils devront demander un remboursement ou modifier leur billet avant le 14 octobre. Selon le Corriere Della Sera, 250.000 clients sont concernés. Pour voyager sous pavillon italien après cette date, il faudra réserver auprès d'Italia Trasporto Aereo (ITA), une nouvelle entreprise publique qui prend le relais avec une partie de la flotte d'Alitalia.

ITA devrait compter 52 avions dont 7 gros porteurs, ce qui représente environ la moitié de la flotte exploitée par Alitalia. La nouvelle compagnie aérienne offrira une soixante de routes vers 45 destinations. Pour le gouvernement italien, ce changement d'entreprise au complet permet de repartir de zéro, après de longues années très difficiles pour Alitalia.

Un gouffre pour les finances publiques

La compagnie aérienne historique d'Italie est née en 1947, mais c'est avec la déréglementation opérée dans le secteur dans les années 90 que les problèmes sont apparus. Contrairement à d'autres compagnies nationales, Alitalia n'a pas su se restructurer suffisamment pour tenir le choc dans un marché devenu soudainement très concurrentiel. En 2008, Alitalia dépose le bilan après des pertes nettes de 3,7 milliards d'euros.

Sauvée à plusieurs reprises par le gouvernement italien à grand coups d'aides publiques, Alitalia n'est pourtant jamais parvenue à se redresser. Depuis 2017, l'entreprise perdait 2 millions d'euros… chaque jour. Une situation impossible alors que les caisses publiques italiennes ne sont pas extensibles à l'infini. Après avoir fait un gros ménage, Rome cherche maintenant de nouveaux partenaires pour ITA : Lufthansa, United et Ryanair seraient intéressés.



Tags : alitalia

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook