Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Allemagne : Angela Merkel en route pour son quatrième mandat





Le 4 Mars 2018, par

C'est un « ouf » de soulagement en Allemagne et aussi en France : Angela Merkel va pouvoir entamer son quatrième mandat à la tête de la première économie européenne. Les membres du SPD, partenaire du parti de la chancelière le CDU, ont donné leur feu vert pour la coalition.


Depuis les élections législatives de septembre dernier, l'Allemagne se cherchait un gouvernement. La CDU d'Angela Merkel avait remporté les suffrages, mais le parti sortait tout de même affaibli. Quant au SPD, partenaire de la précédente coalition au pouvoir, souhaitait une « cure d'opposition » après des résultats très décevants. Il a fallu de nombreuses et laborieuses semaines de négociations pour qu'Angela Merkel et ses partenaires du SPD finissent par s'entendre sur un programme commun. La chancelière a même dû faire des concessions importantes : le poste du ministère des Financières, qui est la chasse gardée traditionnelle des conservateurs, va ainsi revenir à un ministre issu du SPD.

Il y a aura d'ailleurs un état des lieux de la coalition dans deux ans, avec une « clause de sortie » si les choses n'allaient pas bien. « Je me réjouis de la poursuite de notre collaboration pour le bien de notre pays », a tout de même écrit Angela Merkel sur le compte Twitter de la CDU. Les partenaires de la coalition gouvernementale vont toutefois devoir se contenter d'une courte majorité au Bundestag : 53,5%. Le quatrième mandat de la chancelière recevra l'aval des députés mi-mars (sans doute le 14 mars).

Du côté de Paris, on se félicite de ce vote favorable des membres du SPD. Cet accord est « une bonne nouvelle pour l'Europe », a salué Emmanuel Macron. La présidence poursuit : « La France et l'Allemagne travailleront ensemble, dès les prochaines semaines, pour développer de nouvelles initiatives et faire avancer le projet européen ». Depuis cinq mois en effet, les gros dossiers européens sont mis sur pause en attendant que la coalition gouvernementale allemande se mette en place. C'est donc un soulagement aussi de ce côté-ci du Rhin.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Allemagne

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"









Rss
Twitter
Facebook