Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Allocution présidentielle : Pass sanitaire étendu, retraites et chômage





Le 13 Juillet 2021, par Paolo Garoscio

Le président de la République a tenu le 12 juillet 2021 une allocution, pré-enregistrée, portant essentiellement sur la pandémie de Covid-19 dont la reprise inquiète. L’objectif a été d’inciter les Français à se faire vacciner… et pour ce faire le Pass sanitaire sera étendu. Mais il aussi été question des réformes de la retraite et du chômage.


Pass sanitaire étendu, vaccin obligatoire pour les soignants

Pixabay/jackmac34
Pixabay/jackmac34
L’annonce principale d’Emmanuel Macron lors de son allocution présidentielle du 12 juillet 2021 a été celle de l’extension du Pass sanitaire. Dès le 21 juillet 2021, il sera obligatoire dans les lieux de culture et de loisirs qui accueillent plus de 50 personnes, comme les musées, les théâtres ou encore les cinémas. Et cette extension va se poursuivre dès août 2021, après un vote au Parlement, pour concerner les bars, les restaurants les centres commerciaux ou encore les longs trajets en avion, train et autocar. Le Pass sanitaire sera requis pour les clients mais aussi pour les salariés.

Concernant le personnel soignant, il aura l’obligation de se faire vacciner avant le 15 septembre 2021. Au-delà, des sanctions seront appliquées : Olivier Véran, ministre de la Santé, a précisé que les soignants non vaccinés ne pourront plus travailler et qu’ils ne percevront plus de salaire.

Les réformes ne sont pas abandonnées

Durant l’intervention de 30 minutes, Emmanuel Macron a également parlé des deux réformes majeures que le gouvernement est en train de mener : la réforme des retraites et la réforme de l’Assurance-chômage. La première, toutefois, est mise en pause et sera « engagée dès que les conditions sanitaires seront réunies ».

Concernant la réforme de l’Assurance-chômage, elle se poursuit « autour d’une volonté simple : en France, on doit toujours bien mieux gagner sa vie en travaillant qu’en chez soi » et entrera en vigueur en octobre 2021. Pour inciter les Français à chercher du travail, une baisse des allocations chômage est prévue, mais le texte est attaqué de toutes parts et le Conseil d’État doit se prononcer sur le fonds des mesures prévues, après avoir suspendu leur application.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook