Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Alstom : l’Etat saisit l’Autorité des Marchés Financiers (AMF)





Le 29 Avril 2014, par

La question du possible rachat d’Alstom, fleuron de l’industrie française, et plus particulièrement de sa branche énergie, par le géant américain General Electric, provoque un émoi autant chez la classe politique que chez les employés. Afin que, si elle se fait, cette cession soit la plus transparente possible, le gouvernement a décidé de faire appel à l’Autorité des Marchés Financiers qu’il va charger de surveiller le dossier.


cc/flickr/ Alex van Herwijnen
cc/flickr/ Alex van Herwijnen
Ce qui intéresse le gouvernement dans cette affaire c’est la possibilité d’offrir à Siemens, concurrent direct de General Electric, toutes ses chances dans la possible cession d’Alstom. En saisissant l’AMF, la cession ne pourra que se faire de manière publique. Un dossier qui sera donc « ouvert, transparent et non discriminatoire ».

Siemens a, jeudi 17 avril 2014, déposé une lettre d’intention pour se positionner également sur un possible rachat d’Alstom. Une solution qui plairait beaucoup plus au gouvernement puisque non seulement Alstom resterait en Europe mais cela renforcerait également la collaboration franco-allemande, un des piliers de la reconstruction européenne d’après la crise de 2008.

Toutefois, Siemens n’a pas encore fait d’offre formelle faute d’avoir été au courant de la possible cession. Le Conseil d’Administration d’Alstom devrait, ce 29 avril 2014 dans l’après-midi, déclarer que le dossier est ouvert permettant ainsi à Siemens de mettre en place son montage financier qui lui permettrait de se positionner pour le rachat.

Cette ouverture, couplée à la saisine de l’Autorité des Marchés Financiers, devrait permettre à la cession d’Alstom d’être la plus favorable pour l’industrie française et pour les salariés du groupe qui, très inquiets, ont déjà manifesté ce mardi 29 avril 2014.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook