Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Altice (Numericable-SFR) voit s’ouvrir le marché américain





Le 20 Mai 2015, par

Altice, qui compte plusieurs fleurons en France, au Portugal, en Israël et ailleurs, ajoute un nouveau continent à son tableau de chasse. La maison mère de Numericable-SFR et de Portugal Telecom pose en effet le pied aux États-Unis.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Patrick Drahi, le patron de la holding, a un sérieux appétit. Après avoir racheté à tour de bras des entreprises de téléphonie et de télécoms en Europe et aux Caraïbes, il s’est offert ce mercredi 20 mai Suddenlink Communications, le septième cablô-opérateur américain. Dans le détail, le groupe acquiert 70% des parts de Suddenlink, valorisé pour l’occasion à 9,1 milliards de dollars.

Ce faisant, Altice se taille une place de choix sur un marché qui cherche à se consolider, car de plus en plus concurrencé par la vidéo sur internet. « Avec cette acquisition, le groupe Altice entre sur le grand et attractif marché du câble américain et franchit une nouvelle étape dans la diversification et l’équilibrage de son portefeuille d’activités de haute qualité », explique le communiqué de presse.

Altice finance cette acquisition par la dette, en empruntant de l’argent aux banques et en misant sur les actifs rachetés pour rembourser les créances. L’équation tient la route quand l’économie est bonne. Il le faut : le groupe a dépensé 30 milliards d’euros en quelques mois…


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : altice

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook