Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Amazon augmente le salaire horaire de ses employés





Le 2 Octobre 2018, par

Souvent accusé de ne pas en faire suffisamment sur le plan social alors que l'entreprise croule sous les milliards de dollars, Amazon a décidé de frapper un grand coup en relevant le salaire minimum versé à ses salariés américains.


Le salaire minimum horaire va passer à 15 dollars chez Amazon. Pour les employés tout en bas de l'échelle, ceux qui vont chercher les produits dans les entrepôts du géant du commerce en ligne, cela représente une belle augmentation puisque leur rémunération est de 12,45 dollars de l'heure. Cette annonce va leur permettre d'augmenter leur pouvoir d'achat de 20%. Globalement, ce sont tous les salariés américains qui en profiteront, qu'ils soient à temps partiel, embauchés par des agences d'intérim ou encore les saisonniers.

L'annonce a d'autant plus de poids qu'elle intervient alors que la saison de la fêtes de fin d'année va commencer à battre son plein. Amazon embauche en effet 100 000 saisonniers pour la période qui, eux aussi, bénéficient de cette hausse du salaire horaire. Jeff Bezos, le fondateur et patron d'Amazon, explique dans un communiqué qu'après avoir écouté les critiques et réfléchi à ce qu'il fallait faire, la direction était parvenue à la conclusion que la rémunération des salariés devait augmenter.

Ce changement « réjoui » en tout cas le grand patron — devenu l'homme le plus riche du monde —, et il espère qu cette décision encouragera la concurrence et les autres employeurs à faire de même. Mieux, Amazon va faire pression sur le Congrès américain pour que le salaire minimum fédéral augmente : le taux actuel de 7,45 dollars n'a pas évolué depuis dix ans et il ne permet pas de vivre convenablement de son travail.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Amazon

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook