Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Amazon confirme son centre de distribution de Senlis





Le 11 Janvier 2020, par Olivier Sancerre

Amazon poursuit son implantation en France, avec la confirmation de l'ouverture d'un nouveau centre de distribution basé à Senlis, dans l'Oise. 500 emplois y seront créés.


500 emplois à la clé

Ce centre de distribution de 55 000 mètres carrés est situé à proximité de l'autoroute A1. Il aura pour vocation d'aider à une meilleure répartition des stocks : les commandes y seront stockées afin d'être redistribuées sur l'ensemble du territoire français. Le bâtiment ouvrira ses portes en mai 2020. Après trois ans d'exploitation, il comptera 500 emplois en contrat à durée indéterminé. C'est le septième centre de distribution d'Amazon en France, qui complète le site ouvert en 2017 à Boves, non loin d'Amiens. Plus grand (sa superficie est de 107 000 mètres carrés), ce site est chargé du traitement des gros colis.

Amazon ne précise pas le montant de l'investissement nécessaire pour le centre de Senlis. Le géant du commerce en ligne se borne à préciser qu'il a injecté en France 6,8 milliards d'euros en dix ans, et qu'il a créé plus de 9 300 emplois en CDI. L'entreprise est au cœur d'une polémique concernant son imposition, ce qui l'a d'ailleurs poussée à indiquer le montant versé au fisc français pour 2018 : 250 millions d'euros.

Un investissement pour la région

Le groupe américain préfère retenir que l'activité de Senlis va profiter à d'autres : « Cet investissement va bénéficier à la région, et donnera à de nombreuses TPE et PME françaises qui vendent sur la place de marché d'Amazon, la possibilité de faire découvrir leurs produits à des millions de clients en Europe en quelques clics », explique Amazon.

Malgré tout, Amazon n'échappe pas à la controverse. Le bâtiment de Senlis est construit depuis un moment mais l'entreprise se refusait à confirmer quoi que ce soit. Elle a indiqué qu'un système de traitement et de réinfiltration de l'ensemble des eaux de pluie était prévu, pour répondre aux inquiétudes des élus locaux craignant l'artificialisation de terres agricoles.



Tags : amazon

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare

La France doit consacrer l’importance stratégique d’une filière de l’hygiène

Sacha Lazimi (Yubo) : « En termes de communauté, nous sommes la première application sociale 100 % made in France »

Relance économique : de la nécessité d’intégrer la sécurisation des échanges inter-entreprises

Le chômage américain baisse… si vous excluez les CDD

TwentyTwo Real Estate: "agilité et rigueur face au risque" (Daniel Rigny)













Rss
Twitter
Facebook