Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Amazon et Monoprix vont livrer des produits alimentaires à Paris





Le 27 Mars 2018, par

Amazon va vendre des produits alimentaires provenant de l'enseigne Monoprix, une première en France mais qui va se limiter à Paris et la proche banlieue. Néanmoins, c'est un coup porté à la grande distribution traditionnelle dans l'Hexagone.


Sur le site d'Amazon, une section spéciale va être aménagée qui proposera une sélection des produits alimentaires des marques de l'enseigne, filiale de Casino : Monoprix Gourmet, Monoprix Bio, et les autres. Les utilisateurs du service de livraison rapide Amazon Prime Now pourront être livrés en deux heures et moins sur Paris et la proche banlieue « cette année », indiquent les deux groupes dans leur communiqué. Un « partenariat unique », vante les deux entreprises, qui va renforcer la stratégie de distribution omnicanale de Monoprix qui veut distribuer ses produits le plus largement possible.

Pour Amazon, c'est un pas supplémentaire et stratégique dans l'implantation de son service Amazon Fresh, qui permet dans plusieurs villes américaines d'être livré en produits frais. C'est aussi ce qui avait motivé l'acquisition des épiceries haut de gamme Whole Foods — dont l'activité n'est pas si éloignée de celle de Monoprix — pour 15 milliards de dollars l'an passé. La filiale française ne faisait d'ailleurs pas mystère de se lancer dans le secteur de l'alimentaire en France.

La grande distribution classique a vu le coup venir depuis un moment. Les grandes enseignes fourbissent leurs armes, mais Amazon est un des premiers à frapper. Carrefour, numéro un du secteur, a annoncé un virage vers le numérique et le bio ; Leclerc va également lancer un service de livraison à domicile, là aussi limité à Paris. La concurrence va donc être rude entre Leclerc et Amazon/Monoprix, même si la livraison est annoncée sous 24 heures pour le premier, contre 2 heures pour le second.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Amazon

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook