Apple : feu vert californien pour tester des voitures autonomes




Le 14 Avril 2017, par Olivier Sancerre

Les autorités californiennes autorisent Apple à tester des véhicules autonomes sur les routes de l’État. Le créateur de l’iPhone va pouvoir éprouver grandeur nature plusieurs technologies développées dans le plus grand secret.


Apple : feu vert californien pour tester des voitures autonomes
Ce feu vert du Department of Motor Vehicles ne signifie pas pour autant qu’Apple est en train de mettre la dernière main à une voiture sans chauffeur. Depuis quelques années, les analystes observent de près les avancées du projet Titan, un effort important du constructeur pour peser sur le futur marché, très prometteur, de l’automobile connecté. 

Mais alors qu’ils ont longtemps évoqué un véhicule au complet, il semble qu’Apple ait revu ses ambitions à la baisse : il s’agirait d’abord et avant tout d’une plateforme logicielle d’aide à la conduite. Capable, pourquoi pas, de piloter seul une voiture… En fin d’année dernière, l’entreprise envoyait une lettre à la National Highway Traffic Safety Administration, qui est en charge de la sécurité routière aux États-Unis, pour lui faire part de ses avancées en matière de développement de systèmes automatisés de conduite.

Mais Apple est loin d’être la seule société impliquée sur ce secteur. La Californie a donné son feu vert à une trentaine d’entreprises afin qu’elles puissent tester des véhicules sans chauffeur. Google, Tesla et Nvidia sont par exemple de la partie, mais tout comme des constructeurs automobiles traditionnels, à l’instar de BMW, Ford ou encore Subaru.



Tags : apple