Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Après une semaine dans les rayons, près de 700.000 boîtes d'autotests vendues dans les grandes surfaces





Le 7 Janvier 2022, par La rédaction

Le succès a été au rendez-vous pour les autotests dans les grandes surfaces. Près de 700.000 boîtes ont été distribuées entre le 27 décembre et le 2 janvier : les Français se sont précipités dans les supermarchés pour s'équiper.


Un chiffre d'affaires de 4,6 millions d'euros

La grande distribution a obtenu l'autorisation en fin d'année dernière de vendre des autotests. Un feu vert exceptionnel du gouvernement, alors que seules les pharmacies peuvent normalement distribuer ces produits. Mais la pression était très forte pour ouvrir plus largement les tests de dépistage du Covid-19 dans les grandes surfaces, avec le variant Omicron qui peut infecter les personnes pleinement vaccinées. 

Avec les fêtes de fin d'année, les Français ont voulu se tester avant de retrouver les amis et la famille. Le succès des autotests dans les grandes surfaces a été immédiat : durant la première semaine de leur mise en rayon (du 27 décembre au 2 janvier), ces produits se sont écoulés à hauteur de 693.000 boîtes, d'après Nielsen. En termes de chiffre d'affaires, cela représente 4,6 millions d'euros.

Autorisation jusqu'au 31 janvier

Pour donner un ordre d'idée, ces ventes sont équivalentes à celles des boîtes de thé en une semaine en moyenne, illustre Nielsen. Autrement dit, les tests antigéniques sont devenus un produit de consommation courante. Et malgré tout, cela n'empêche pas des niveaux de contamination jamais vus, dépassant les 300.000 cas quotidiens cette semaine.

Les grandes surfaces peuvent vendre ces boîtes d'autotest jusqu'au 31 janvier, selon le décret gouvernemental (dans son ensemble, la grande distribution a dans son ensemble promis de vendre ces produits à prix coûtant). Il reste à voir si elles ne bénéficieront pas d'une prolongation au vu de la puissance impressionnante de cette cinquième vague, malgré la grogne des pharmacies privées d'un privilège. 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook