Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Arriva veut accélérer l'ouverture du marché des TER en France





Le 29 Octobre 2013, par

Alors que Bruxelles a prévu la libéralisation totale du marché ferroviaire en Europe pour 2019, l'opérateur britannique veut accélérer les choses en France et vient de publier un rapport à l'attention des associations de consommateurs, du gouvernement et des collectivités territoriales dans lequel il présente son projet d'ouvrir le marché dès 2016.


Arriva veut accélérer l'ouverture du marché des TER en France

Arriva, opérateur britannique relié à la société de transport ferroviaire allemande Deutsche Bahn, pourrait entrer sur le marché français dès 2016 ce qui entraînerait, selon le rapport qu'il a publié et rendu public le mardi 29 octobre 2013, une économie estimée entre 20% et 30% pour les usagers, en se basant sur une étude de la Commission européenne.


Mais avant de pouvoir réellement proposer ses services, Arriva doit convaincre en premier lieu les autorités de la concurrence et le gouvernement français qui devront se pencher sur une législation pour ce secteur. Actuellement, seuls le transport de fret et le transport international sont ouverts à la concurrence en France.


Une fois cette législation acquise, Arriva pourrait rapidement entrer en discussions avec les collectivité intéressées, notamment les Régions, pour entamer la mise en place de projets pilotes avec un calendrier déjà très détaillé : définition de quatre projets en 2014, appel d'offres l'année suivante et mise en service l'année d'après.


Ces projets seraient une phase de test : la concession ferroviaire ne durerait que deux ans contre une durée normale entre sept et quinze ans. Une manière de voir quel impact l'ouverture du marché pourrait avoir sur le secteur et sur les voyageurs.


Si rien n'est encore joué pour Arriva, la publication de ce rapport devrait au moins entraîner une stimulation du débat et commencer à faire prendre conscience aux organismes concernés des possibilités qui sont sous-jacentes à une ouverture du transport ferroviaire.



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook