Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Augmentation attendue des prix du jus d’orange





Le 10 Août 2016, par

Le jus d’orange devrait coûter plus cher sous peu : une bactérie frappe en effet les plantations brésiliennes d’orange… Le Brésil étant le premier producteur du fruit indispensable au jus d’orange, cette maladie va avoir des conséquences sur le prix du produit.


La bactérie en question, baptisée « dragon jaune » comme le rapporte Les Echos, provoque petit à petit la mort de l’arbre en « étouffant » la progression de la sève. Et malheureusement pour les amateurs de jus d’orange, il n’existe à l’heure actuelle aucune parade à cette bactérie. Et ça n’est pas tout : en plus de cette maladie, la météo s’en est mêlée.

La production brésilienne a reculé de 20% suite à des intempéries, une baisse qui se conjugue donc avec le dragon jaune. L’autre région exportatrice d’oranges pour la production de jus, la Floride, a aussi essuyé une météo capricieuse… Résultat : on n’a jamais eu aussi peu d’oranges pour fabriquer du jus.

Enfin, la baisse de l’euro face au dollar oblige les producteurs français à montrer leurs prix, le concentré d’oranges étant facturé dans la devise américaine. L’impact va donc se ressentir et peser sur les budgets des buveurs de jus d’orange. Les tarifs devraient ainsi augmenter de 10 à 15 centimes du litre au supermarché. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : alimentaire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"
















Rss
Twitter
Facebook