Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Autocars Macron : Flixbus ne desservira pas Guéret en hiver





Le 6 Septembre 2016, par

C'est le revers de la médaille de la libéralisation du secteur du transport par autocar. La concurrence effrénée entre les entreprises ont tiré les prix vers le bas, ce qui rend certains trajets moins attrayants.


C'est le cas de l'arrêt de Guéret, sur la ligne Bordeaux - Lyon. Le transporteur Flixbus a annoncé son intention de cesser la desserte de la ville en hiver. La raison est simple : l'arrêt n'est pas assez rentable, les voyageurs étant trop peu nombreux à vouloir y descendre. Les réservations du mois de septembre ont chuté, poussant l'entreprise à prendre cette décision.

Cependant, Flixbux a expliqué à France Bleu Creuse que l'arrêt sera de nouveau proposé au printemps. Mais en attendant, il faudra faire sans. Or, Flixbis est la seule société de transport par autocar à proposer une desserte à Guéret. Flixbus précise qu'elle ne reçoit aucune subvention de l'État ou de la région pour un service qu'elle estime « public ». Il n'y a pas eu de délégation de service public pour ce service.

Le problème est en fait plus profond. L'Arafer, le régulateur du secteur, a dans son dernier rapport indiqué qu'au premier trimestre que le taux de couverture des villes de moins de 10 000 résidents n'était que de 0,1%, contre 100% pour les villes de plus de 400 000 habitants.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : autocar

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook