Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Automobile : des immatriculations en hausse en septembre, un « rebond statistique »





Le 4 Octobre 2022, par La rédaction

Rebond sur le marché automobile français. Pour le deuxième mois consécutif, les immatriculations neuves ont en effet augmenté d'une année sur l'autre, mais gare : les professionnels parlent de « rebond statistique ».


Des niveaux d'immatriculations toujours très bas

Ce sont 141.142 véhicules neufs qui ont été immatriculés au mois de septembre, ce qui représente une hausse de 5,46% par rapport au même mois de 2021. Le marché français a enregistré pour le deuxième mois consécutif une hausse des ventes (91.403 véhicules immatriculés en août). Pour autant, peut-on parler de reprise des ventes ? François Roudier, le responsable de la communication de la Plateforme automobile (PFA) appelle à la prudence : « C'est un rebond statistique, il faut être très prudent, on est toujours sur des niveaux très, très bas ».

Les ventes automobiles en direction des particuliers ont en effet reculé de 11,8% sur les neuf premiers mois de l'année, par rapport à la même période de 2021. Pire encore, le volume d'immatriculations neuves se contracte de 32% en comparaison de 2019, dernière année avant la pandémie… Cette année-là, ce sont 2 millions d'immatriculations qui avaient été enregistrés.

Des composants électroniques qui manquent

Pour 2022, les professionnels tablent entre 1,5 et 1,6 million d'immatriculations neuves. Ce n'est pas tellement un problème de demande, mais bien plutôt un déséquilibre avec l'offre : les constructeurs ne peuvent pas fournir autant qu'ils le voudraient en grande partie en raison des difficultés d'approvisionnements en composants électroniques.

L'industrie des semi-conducteurs s'est mise au service du secteur des appareils électroniques à forte valeur ajoutée (smartphones, ordinateurs…) lorsque les constructeurs automobiles ont réduit leurs commandes au plus fort de la pandémie. Mais désormais, ces derniers ont besoin de puces (en particulier pour les voitures électriques), et les sous-traitants ont de la difficulté à adapter leurs outils de production.



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook