Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Automobile : lourde restructuration chez GM





Le 27 Novembre 2018, par

Le géant américain de l’automobile General Motors (GM) a annoncé un plan d’économies colossal qui va entraîner la réduction de 15% de ses effectifs dans le monde.


GM veut devenir plus agile et plus rentable, a expliqué Mary Barra, la présidente et directrice générale du constructeur automobile. Et pour y parvenir, il faut dégraisser. L’entreprise veut réaliser 6 milliards de dollars d’économies d’ici la fin 2020. Cela passe par la suppression de 15% des effectifs du groupe, soit l’équivalent de 14 000 salariés, et la fermeture de cinq usines aux États-Unis et au Canada. Trois autres lignes de production vont fermer leurs portes ailleurs dans le monde, dont une en Corée du Sud qui avait déjà été annoncée (les deux autres n’ont pas été précisées).

GM revient de loin. Suite à la crise de 2008, le constructeur automobile avait fait faillite avant de bénéficier d’un coup de main du gouvernement américain. Le retour à la rentabilité a été rapide : dès 2010, l’entreprise a gagné de l’argent. Depuis, le chiffre d’affaires n’a cessé de progresser. Mais les ventes ont commencé à baisser en Chine, aux États-Unis et au Canada.

La société veut désormais effectuer sa transition vers l’automobile électrique et autonome. « Zéro accident, zéro émission [de gaz à effet], zéro congestion » : voilà le nouveau slogan de GM qui s’incarne par une restructuration d’envergure. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : GM

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook