Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Autoroutes : une voie réservée à certains véhicules ?





Le 29 Janvier 2015, par

Cela existe depuis des années aux Etats-Unis, mais il faut dire que là bas, certaines autoroutes, aux abords des grandes villes, font sept ou huit voies de large.


C'est l'écologiste Denis Baupin qui a déposé l'amendement, intégré à la loi Macron actuellement examinée à l'Assemblée. Il propose que sur les autoroutes à trois voies au moins, "une de ces voies peut être réservée aux heures de forte fréquentation à la circulation des véhicules les plus sobres et les moins polluants, des transports en commun, des taxis, des véhicules des services d'auto-partage, des véhicules utilisés en covoiturage lorsque le véhicule est utilisé par au moins trois personnes"".




Un autre amendement, déposé par un député UDI, propose de "de pratiquer une tarification des péages autoroutiers inversement proportionnelle au nombre de passagers présents dans un véhicule" et "une tarification préférentielle pour les véhicules considérés comme écologiques". 


Ces amendements ont été votés par les députés, et doivent désormais être confirmé par les sénateurs puis votés en deuxième lecture du texte.


Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud est journaliste économique, passé par Radio France, BFM, LCI, TF1 et... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook