Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Avec Project Fi Google devient opérateur mobile





Le 23 Avril 2015, par

Après son incursion relativement limitée dans la fibre optique avec le projet Google Fiber, voilà que le géant de Mountain View s'attaque au mobile dans le but annoncé de faire changer aux opérateurs leur système de paiement... et de faire faire des économies aux abonnés. Google serait-il en train de prendre exemple sur Free ?


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
Google en opérateur mobile, en voilà une nouveauté. Mais Google ne se limitera pas à utiliser les réseaux de ses partenaires Sprint et T-Mobile : il innove, comme toujours. Les communications pourront en effet passer du réseau mobile à un réseau wifi sans interruption de service ce qui permet à Google de couvrir très bien une grande majorité de grandes villes américaines... qui déploient des réseaux wifi gratuits.

L'idée de passer par du Wifi a une double fonction : une meilleure couverture réseau et une consommation moindre des données mobiles pour Internet. Ce qui permettra à Google de lancer un nouveau système de facturation qui pourrait changer la donne. En tout cas aux Etats-Unis.

Car si les opérateurs français ne cessent de se plaindre que leurs forfaits mobiles sont trop peu chers, c'est qu'ils regardent outre-Atlantique où les forfaits 4G tournent autour de 60-70 dollars. Avec Google ce ne sera pas le cas.

Le forfait Google comporte appels SMS illimités aux USA, SMS illimités à l'étrnager et appels pas trop chers à l'étranger... pour 20 dollars par mois. La data, elle, coûte 10 dollars par Go partout dans le monde. Sans frais de roaming quel que soit le pays (mais uniquement avec une connexion 3G).
Google, par ailleurs, ne facturera que la data consommée et non "par forfait" comme c'est le cas en France : 2,4 Go consommés coûtent 24 dollars, et pas 30.
Malheureusement pour le géant ce forfait ne fonctionne qu'aus Etats-Unis et uniquement avec les détenteurs d'un Nexus 6. Mais Google est en train de travailler pour le rendre accessible aux plus grand nombre.
 
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook