Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Baisse de 30% de la taxe d'habitation, mais pas pour tous les concernés





Le 11 Octobre 2018, par Marie-Eve JAMIN

Mauvaise surprise pour certains bénéficiaires de la baisse de 30% de la taxe d’habitation prévue en 2018 : leur impôt local devrait augmenter.


Taxe d'habitation : une baisse de 30% prévue mais les communes ont anticipé...

Les avis de taxe d'habitation arrivent dans les boîtes aux lettres. Et si ce n'est jamais une bonne nouvelle, en 2018, une baisse de 30% avait été promise par le gouvernement pour 80% des ménages. La réalité n'est pas rose pour certains. L'État a bien appliqué les 30% de baisses, mais il a pris pour base l'imposition de 2017. Certaines communes ont donc anticipé et ont, entre temps, augmenté la taxe. Au final, la baisse est moindre, voire inexistante.

Le gouvernement a donc décidé d'un dégrèvement de 30% afin de compenser la hausse de la CSG qui frappe particulièrement les retraités et concerné 22 millions de foyers en 2018, puis atteindra les 65 % en 2019, avant la disparation totale de cet impôt en 2020. Les 20% Français qui ne profitent pas ce coup de pouce sont ceux dont le revenu fiscal de référence atteint 27 000 euros pour la première part de quotient familial. Un revenu majoré de 8 000 euros pour les deux demi-parts suivantes et 6 000 euros à compter de la troisième. En outre, la réforme de la taxe d’habitation ne concerne que les résidences principales.

5 680 communes ont augmenté les taxes locales

Pour rappel, cet impôt local payé par les propriétaires occupants ou les locataires est calculé d’après la valeur locative cadastrale, après abattements, du logement ainsi que de ses dépendances (garage, jardin, piscine...), à partir du moment où elles sont situées « à moins d’un kilomètre » de votre logement, selon les précisions du fisc. À cette valeur, on applique un taux d’imposition déterminé par les collectivités territoriales et actualisé chaque année.

Cette réduction de 30% n'est donc pas appliquée partout. En cause ? L'augmentation des taxes locales dans 5 680 communes (contre 12.629 en 2017), selon un rapport parlementaire, publié en juillet 2018. Dans ces villes et villages, les citoyens pourraient voir le montant final de leur taxe d’habitation s’alourdir et, ce, malgré le rabais. 



 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook