Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Baisse du chiffre d’affaires pour 85% des TPE en 2020





Le 14 Décembre 2020, par Anton Kunin

5 chefs d’entreprise sur 6 ont vu leur chiffre d’affaires diminuer au cours de l’année 2020, nous apprend une enquête réalisée par le Syndicat des indépendants (SDI).


67% des activités « ouvertes » ont vu leur chiffre d’affaires diminuer

La crise sanitaire a de lourdes conséquences sur la santé financière des restaurateurs, artisans, commerçants, libéraux et dirigeants de TPE. Au cours de l’année 2020, 85% d’entre eux ont vu leur chiffre d’affaires diminuer. Et ce n’est pas uniquement la faute aux mesures restrictives décrétées par l’exécutif : 67% des activités dont l'ouverture était autorisée enregistrent en effet une baisse d'activité, nous apprend une enquête réalisée par le Syndicat des indépendants (SDI) du 4 au 10 décembre 2020 auprès de 1.240 artisans, commerçants, professionnels libéraux et dirigeants de TPE.

S’agissant de l’ampleur des chutes, il n'est pas rare de constater des baisses de chiffre d'affaires supérieures ou égales à 50% sur l'année. Selon le SDI, les baisses les plus spectaculaires concernent les hôtels, cafés et restaurants (HCR), mais aussi « des entreprises délaissées par les pouvoirs publics en raison de leurs capacités supposées à exercer normalement leur activité ».
 

Pour le SDI, toutes les activités ayant souffert de la crise sanitaire n’ont pas bénéficié de mesures de soutien

Le SDI fait part de sa préoccupation concernant le sort des entreprises dont l’activité dépend de celle des secteurs HCR, du sport et de l’événementiel et tient à rappeler que ces dernières n’ont pas bénéficié de mesures de soutien. Sont également dans une situation particulièrement compliquée les 10% des professionnels auxquels l'accès au fonds de solidarité est fermé, en raison notamment de dettes sociales ou fiscales au 31 décembre 2019, même acquittées depuis, ou encore lorsque le chef d'entreprise est titulaire d'un contrat de travail.

Par ailleurs, une activité « ouverte » n'est pas nécessairement une activité dont le chiffre d’affaires s'est maintenu, fait remarquer le SDI. D’après les données que ce syndicat a pu lui-même recueillir auprès de ses adhérents, sur le deuxième trimestre 2020 le chiffre d’affaires a baissé de 38% dans la parfumerie et d’autant dans l’esthétique, de 36% dans l’équipement de la personne, de 31% dans la coiffure, de 29% dans la bijouterie et de 17% dans l’équipement de la maison.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook