Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Baisse inédite des loyers des studios à Paris





Le 29 Mars 2021, par François Lapierre

À Paris, le confinement fait baisser le prix des loyers des studios. La tension immobilière sur ces logements a fortement reculé, enregistrée en raison du départ de nombreux étudiants, partis travailler ailleurs que dans la capitale.


Les petits logements moins chers

Pourquoi rester à Paris pour étudier dans un petit studio, alors que l'on peut revenir chez ses parents sans payer de loyer ? C'est le calcul qu'ont fait beaucoup d'étudiants depuis le début de la crise sanitaire, alors que les universités assurent leurs cours en ligne en raison des mesures de confinement. Les étudiants, qui représentent le gros des locations de studios, ont préféré fuir la capitale et leurs petits logements. Ce qui se ressent sur le marché locatif parisien, selon une étude de Locservice, qui met en relation les particuliers pour louer un logement.

La demande s'étant asséchée, les prix des loyers sont orientés à la baisse : -2 % au premier trimestre, du jamais vu pour Locservice. Les propriétaires reçoivent deux demandes en moyenne pour leurs studios, contre trois en début d'année. Cette chute de 30% pourrait d'ailleurs se maintenir dans les prochaines semaines et les prochains mois, en fonction de la mise en place d'un nouveau confinement plus strict par le gouvernement.

Les touristes ont déserté

En plus des étudiants partis étudier ailleurs que dans un Paris confiné dont toutes les activités ont fermé, l'autre impact qui pèse sur les loyers des studios est l'absence de touristes. Les propriétaires de petits appartements dans les arrondissements prisés par les clients des plateformes de type Airbnb ont remis leurs biens à la location traditionnelle, en baissant les prix. De fait, les prix ont reculé de 4 à 5% dans les arrondissements les plus touristiques.

Le coût du loyer moyen d'un studio parisien est de 881 euros, selon Locservice. Qui estime que c'est bien la hausse de l'offre qui explique le recul des prix des loyers, et non pas leur encadrement qui fait fuir les investisseurs. L'encadrement des loyers a été mis en place par la mairie de Paris il y a un an et demi. Reste que la situation sanitaire devrait finir un jour par s'améliorer, avec le retour des étudiants dans leurs studios. Il est probable alors que les prix remonteront.



Tags : immobilier

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook