Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Banque de France : l'activité économique presque au niveau d'avant la crise sanitaire





Le 10 Août 2021, par François Lapierre

L'économie française efface petit à petit les stigmates de la crise sanitaire. La Banque de France annonce en effet que l'activité est en passe de revenir à son niveau d'avant le déclenchement de la pandémie.


Rebond de l'hébergement et la restauration

Au mois de juillet, la perte de produit intérieur brut s'affichait entre 1% et 1,5%, selon la Banque de France. En juin, cette perte était estimée à 2%. L'institution monétaire observe que, pour le mois d'août, l'activité devrait être stable selon les chefs d'entreprise. Par contre, certains secteurs pourraient subir une dégradation de leur activité en raison de la hausse des cas de contaminations. Le rapport indique toutefois que d'autres secteurs connaîtront une « légère amélioration », ce qui permettrait de compenser.

Le regain d'activité observé en juillet est le fait du secteur de l'hôtellerie et de la restauration qui s'est fortement redressé, souligne la Banque de France. La restauration est désormais à 79% du niveau jugé normal, soit 10 points de mieux qu'en juin. Et dans l'hébergement, ce niveau est de 72%, alors qu'il plafonnait à 54% en juin. Le rapport note que « l'activité serait globalement stable dans de nombreux secteurs de l'industrie, du bâtiment et des services marchands ».

Difficultés d'approvisionnement et de recrutement

Ce rebond est la conséquence directe de la levée des restrictions sanitaires pour ces secteurs. Pour d'autres en revanche, les difficultés sont liées aux difficultés d'approvisionnement qui concernent 49% de l'industrie (+2 points par rapport à juin), tandis qu'elles restent stables dans le bâtiment (à 60% tout de même). C'est le secteur de l'automobile qui est le plus touché, avec 83% des entreprises qui confirment des difficultés pour s'approvisionner.

Autre problème difficile à surmonter, celui des compétences. 48% des entreprises indiquent des difficultés à recruter, soit 4 points de plus par rapport à juin. Dans les services en particulier, on juge qu'il est compliqué de trouver de la main-d'œuvre (53%), dans le bâtiment (54%), la restauration (44%), l'hébergement (43%) et dans l'industrie (31%).



Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook