Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Banque de France : stagnation de la croissance en fin d’année





Le 12 Novembre 2018, par François Lapierre

La croissance française ne devrait pas faire d’étincelles en fin d’année. Selon la Banque de France, le quatrième trimestre affichera une stagnation de la progression du PIB.


Au dernier trimestre 2018, la croissance devrait se limiter à 0,4% selon les estimations de la Banque de France. C’est mieux qu’au premier et au second trimestre où la progression du PIB avait été de 0,2% pour chaque, mais ce niveau est une stagnation par rapport au troisième trimestre. Cette prévision confirme le trou d’air que traverse l’économie tricolore depuis le début de l’année et qui devrait aboutir à une croissance de 1,6% en 2018. L’estimation du gouvernement demeure fixée à 1,7%, c’est aussi celle de la Commission européenne pour cette année.

La Banque de France pointe le principal problème qui pénalise la croissance française au dernier trimestre : le secteur automobile, qui subit une « atonie ».  Les immatriculations de voitures neuves sont en forte baisse depuis la mise en œuvre de la procédure européenne WLTP, qu’implique de nouveaux tests pour mesurer les émissions de CO2 des véhicules. L’objectif est louable puisqu’il s’agit d’obtenir une image plus conforme des performances environnementales des voitures. Mais en attendant que les constructeurs se mettent au niveau, les immatriculations baissent (-1,5% en octobre).

Le tableau n’est pas sombre partout. Le secteur des services connaît une croissance continue, celle de l’industrie de l’électronique, de l’optique et de l’informatique également. Du côté du bâtiment, l’activité progresse toujours avec des carnets de commande garnis. Mais cette croissance qui stagne d’un trimestre à l’autre ne fait pas les affaires du gouvernement ni du taux de chômage.



Tags : croissance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook