Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bientôt la disparition du billet de 500 euros ?





Le 11 Février 2016, par

Le billet de 500 euros est en sursis. La Banque centrale européenne va prendre très bientôt une décision sur la survie de la coupure, et il n’est pas certain qu’elle sauve sa peau !


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Benoît Coeuré, membre du directoire de la BCE, a déclaré au Parisien que l’institution réfléchissait « activement » sur la question de conserver le billet de 500 euros en circulation. « Les autorités compétentes soupçonnent de plus en plus qu'ils soient utilisés à des fins illicites, un argument que nous ne pouvons plus ignorer », poursuit-il, en donnant ici la principale raison pour laquelle la coupure pourrait disparaitre.

Les billets de 500 euros en circulation ne représentent que 3% de toutes les coupures ; en revanche, ils comptent pour 28% de la valeur totale des billets. Ces coupures sont évidemment privilégiées pour transporter en douce de grosses sommes d’argent. Or, l’Union européenne a décidé de s’attaquer sérieusement au financement du terrorisme, où plus que d’autres, les billets de 500 euros circulent beaucoup.

« De mon point de vue, les arguments en faveur du maintien du billet de 500 euros sont de moins en moins convaincants », assène Benoît Coeuré. C’est le conseil des gouverneurs de la BCE qui décidera du sort de ces grosses coupures, même si certains pays sont plus réticents que d’autres. « Certains, notamment en Allemagne, craignent la disparition des paiements en espèces », explique le membre du directoire.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : bce

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook