Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bientôt la fin des emballages en plastique pour de nombreux fruits et légumes





Le 12 Octobre 2021, par François Lapierre

À partir du 1er janvier prochain, le consommateur ne pourra plus acheter certains fruits et légumes emballés dans du plastique. À la place, ce seront des emballages en carton, ce qui pourrait poser des problèmes pour la filière.


Emballages en carton

Le 1er janvier 2022 marquera une révolution pour le consommateur : les emballages plastique présents autour de nombreux fruits et légumes seront interdits. Il faut savoir que 37% d'entre eux sont fournis dans des emballages, dont la moitié est fait de plastique. La loi anti-gaspillage récemment votée va faire place nette en interdisant purement et simplement les emballages en plastique pour de nombreux fruits et légumes. Le Journal du Dimanche en a publié la liste alors que le décret d'application doit être signé ce mardi 12 octobre.

Les fruits concernés sont les pommes, poires, bananes, oranges, clémentines, kiwis, mandarines, citrons, pamplemousses, prunes, melons, ananas, mangues, fruits de la passion, kakis. Quant aux légumes, ceux qui ne pourront être emballés dans du plastique sont les poireaux, courgettes, aubergines, poivrons, concombres, pommes de terre et carottes « normales », tomates rondes, oignons et navets « normaux », choux, choux-fleurs, courges, panais, radis, topinambours, légumes racines.

Des exceptions qui disparaîtront en 2026

Il y a des exceptions pour les fruits et légumes conditionnés en paquets de 1,5 kg, ainsi que pour ceux qui présentent un risque de détérioration en vente en vrac. Des exceptions qui seront levées le 30 juin 2026, le temps de trouver des emballages sans plastique adaptés à ces conditionnements spéciaux. Les contrevenants risquent des sanctions pouvant aller jusqu'à 15.000 euros d'amende : mieux vaut donc respecter la législation !

Si le citoyen soucieux de l'environnement sera ravi de cette mesure, qu'en sera-t-il pour les consommateurs ? La filière fruits et légumes craint déjà que les emballages en carton soient moins séduisants à l'achat, pour une bonne raison : ils « cachent » les produits. Des alternatives existent, comme des barquettes en carton, mais le problème demeure : ce type de conditionnement cache une partie du produit aux yeux du consommateur, qui pourrait donc s'en détourner.



Tags : consommation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook