Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bill Gates n'est plus l'homme le plus riche du monde





Le 11 Septembre 2016, par

Au classement des hommes les plus riches au monde, les têtes changent. On a l'habitude de voir trôner au sommet Bill Gates, le cofondateur de Microsoft, mais la place coûte cher et à tout moment, le trophée peut passer entre d'autres mains.


Le magazine Forbes, qui tient un classement en temps réel des plus grandes fortunes au monde, sacre désormais Amancio Ortega à la première place du classement des hommes les plus riches au monde. De fait, il passe devant Bill Gates, mais de peu.

Le propriétaire de la marque Zara jouit en effet d'une fortune estimée à 70 milliards d'euros. C'est un tout petit peu plus que le philanthrope Bill Gates qui doit se « contenter » de 69,5 milliards d'euros. Ce n'est pas la première fois qu'Ortega chipe la première place au fondateur de Microsoft : en octobre 2015 déjà… mais uniquement durant quelques heures.

Si Ortega est parvenu à de nouveau dépasser Bill Gates, c'est grâce à la hausse de l'action de Zara la semaine dernière. En gagnant 3,2%, les actions du fondateur de l'entreprise ont généré un milliard de dollars supplémentaires… en une seule journée. Inditex, la maison mère de Zara, a dépassé les 100 milliards d'euros de capitalisation boursière.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : zara

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook