Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bio : l'appel à la « mobilisation générale »





Le 5 Juin 2023, par La rédaction

La Fédération nationale d'agriculture biologique (Fnab) lance un appel à la « mobilisation générale » face à la crise que traverse l'agriculture biologique en France, due à une baisse de consommation et à la fermeture de points de vente.


Hausse des ventes dans la restauration

Face à la crise traversée par l'agriculture biologique, la Fnab lance un appel à l'urgence. Selon les chiffres publiés par l'Agence Bio pour l'année 2022, la part des produits alimentaires biologiques dans le panier des Français a reculé à 6%, contre 6,4% en 2021. Dans certains pays européens comme le Danemark ou l'Autriche, cette part dépasse les 10% grâce à des politiques « très volontaristes », a souligné Laure Verdeau, directrice de l'Agence Bio.

Les ventes de produits bio pour la consommation à domicile, qui représentent 92% des débouchés du secteur, ont diminué en valeur de 4,6% l'année dernière pour s'établir à 12 milliards d'euros. La baisse la plus importante est constatée dans les 3.000 magasins bio, qui ont vu une chute de fréquentation et près de 200 fermetures. Par contraste, les ventes de produits pour la consommation hors domicile ont augmenté de 17% en 2022, la première année de pleine reprise de l'activité pour les restaurants après la pandémie de Covid-19. Cependant, la part des denrées bio reste stable dans la restauration collective avec 7% des achats, encore loin de l'objectif de 20% fixé par la loi en 2018.

Une dynamique de conversion vers le bio en net recul

L'augmentation de l'inflation alimentaire et la baisse des achats pèsent lourdement sur les producteurs bio, confrontés à des invendus et à des baisses de prix. Pour répondre à ces défis, le ministre de l'Agriculture Marc Fesneau a annoncé une « enveloppe de crise » de 60 millions d'euros pour aider les agriculteurs en difficulté, et des mesures pour stimuler la demande.

Malgré les efforts, l'agriculture biologique fait face à une nette régression de la dynamique de conversion vers ce mode de production. En 2022, seulement 10,7% des surfaces agricoles ont été cultivées en agriculture biologique, un chiffre qui stagne par rapport à 2021, alors que la France est censée atteindre 18% en 2027. Par ailleurs, les surfaces en première année de conversion ont chuté de 40%. Les professionnels l'affirment : ils ont besoin des pouvoirs publics pour passer ce cap très difficile.



Tags : bio

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook