Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Boeing signe un contrat de 4 milliards de dollars avec General Electric





Le 21 Janvier 2014, par

L’année 2014 commence bien pour le constructeur d’avions Boeing. Peu de temps après avoir perdu le duel des commandes avec Airbus mais avoir gagné celui des livraisons, Boeing annonce la signature d’un contrat important avec General Electric.


cc/flickr/wanderlinse
cc/flickr/wanderlinse
La branche de location d’avion de General Electric, General Electric Capital Aviation Services (GECAS), qui fournit les avions pour les compagnies ne disposant pas d’une flotte propre, aurait commandé pas moins de 40 avions au constructeur de Seattle. Une commande signée en 2013 mais pour laquelle Boeing n’avait pas dévoilé le nom du client.

General Electric a commandé 20 avion modèle 737 Max 8 ainsi que 20 modèles de la nouvelle génération des 737-800 pour un total de 4 milliards de dollars, soit 2,95 milliards d’euros. Une commande justifiée par les demandes des clients de GECAS qui, d’après le directeur exécutif de GECAS, Norman CT Liu, « demandent des avions plus efficaces énergétiquement afin d’être plus concurrentiels sur le marché ».

Avec la confirmation de cette commande à Boeing, GECAS prend la première place des acheteurs de ces deux modèles d’avion du constructeur américain. Au total, 95 unités du 737 Max 8 et 387 737-800 nouvelle génération ont été commandés par General Electric.

Ces commandes font directement écho à un marché en pleine évolution. La demande pour des voyages en avion est en train de ralentir tandis que les prix du carburant continuent d’augmenter influençant à la hausse le prix des billets.

Cela entraîne une réduction du profit lié à certains trajets que les compagnies aériennes tentent de rendre plus rentables en baissant les coûts. Et la consommation de carburant fait partie des coûts les plus élevés, notamment sur les longs courriers.

Les compagnies sont en effet de plus en plus intéressées par les avions « narrow body » ou « single aisle », des avions aux capacités réduites (entre 100 et 200 places) à un seul couloir central. Ce marché, en pleine croissance, devrait engendrer un chiffre d’affaire de 20 trillions de dollars sur les 20 prochaines années.


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook