Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Boissons énergisantes : la CLCV tire la sonnette d'alarme





Le 8 Mars 2021, par Olivier Sancerre

Les boissons énergisantes sont à consommer « avec une grande modération », soutient CLVC. L'association de consommateurs tire la sonnette d'alarme sur ces produits, jugés trop sucrés.


Trop de sucre dans les boissons énergisantes

Si les boissons énergisantes connaissent un succès grandissant dans les rayons, gare : selon CLCV (Consommation, Logement et Cadre de vie) qui a examiné les étiquettes de dix de ces produits, ces derniers se révèlent être des pièces à sucre. « 8 boissons étudiées sur 10 ont un Nutri-Score D ou E, soit les notes les plus mauvaises », explique l'association de consommateurs. En moyenne, elles contiennent en effet 8,4 grammes de sucre pour 100 ml (hors boissons sans sucre), avec en plus 6 additifs en moyenne. 

En plus du sucre, la taurine et d'autres substances stimulantes (caféine) sont présentes en grande quantité : 23 mg de caféine pour 100 ml en moyenne, c'est l'équivalent de 3 expressions pour une cannette de 500 ml, souligne CLCV. C'est pourquoi l'association demande à l'Anses, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de réaliser une étude pour évaluer le niveau et les conditions de consommation actuels de ces boissons. À l'heure actuelle, les effets sur la santé de ces ingrédients demeurent peu connus.

Effets néfastes sur la santé

Mais on connaît les symptômes d'une trop forte consommation de ces produits : ils sont cardiovasculaires et neurobiologiques. D'ailleurs, l'Anses en déconseille la consommation aux femmes enceintes et aux enfants et adolescents. CLCV demande également une amélioration de la réglementation : « Il n’existe pas de législation spécifique pour les boissons énergisantes et donc aucune quantité maximale pour les ingrédients comme la taurine et la caféine, à l’exception des valeurs présentes dans le code de bonne conduite signé par les industriels : 4.000 mg/l pour la taurine et 320 mg/l pour la caféine ».

CLCV rappelle que la dose de caféine considérée comme sans risque pour un adolescent est estimée à 150 mg par jour pour une personne de 50 kg. L'organisme exige ainsi que le législateur fixe une quantité maximale de caféine et de taurine dans les boissons énergisantes, « en prenant en compte leurs conditions réelles de consommation par les adolescents », via un étiquetage plus clair et plus lisible.



Tags : consommation

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook