Bolloré et Alibaba vont travailler ensemble




Le 2 Juillet 2018, par Olivier Sancerre

Un partenariat « mondial » : c’est ainsi que les groupes français Bolloré et le chinois Alibaba qualifient leur accord stratégique. L’ambition est de développer des « projets communs ».


Bolloré et Alibaba vont travailler ensemble
Ce partenariat ouvre de nombreuses opportunités pour Bolloré et Alibaba. D’abord sur l’informatique et en particulier le cloud, puisque Alibaba Cloud va fournir à l’entreprise française des services d’hébergement dans le nuage, mais aussi de big data, d’intelligence artificielle, de réseaux de diffusion de contenus et de solutions de contenus. Un projet suffisamment vague pour englober toutes sortes de possibilités de coopération entre les deux groupes. 

Et ce n’est pas tout. Bolloré et Alibaba veulent également plancher ensemble dans le domaine des transports (bus, voiture électrique, autopartage, batterie électrique). Des secteurs bien connus du Français, malgré le fiasco Autolib’.

L’ambition dans ce secteur est de co-développer des « solutions internet pour les voitures et les bus électriques ». Par ailleurs, les centres de données d’Alibaba vont étudier la possibilité d’exploiter les batteries lithium métal polymère du groupe Bolloré. Les activités logistiques des groupes français et chinois va finalement étudier les opportunités de coopération entre les capacités, les hubs et les réseaux logistiques qui sont les leurs en Asie, en Afrique, au Moyen-Orient, en Europe. Un partenariat diversifié donc, à l’image des deux entreprises finalement.

Cela reste néanmoins l’alliance de deux sociétés de taille différente. Alibaba affiche un chiffre d’affaires de 39,9 millions de dollars, en progression de 58% sur un an. Quant à Bolloré, les revenus se sont établis 18,3 milliards d’euros, avec une croissance de 82% réalisée notamment par l’intégration de Vivendi. 



Tags : Bolloré