Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : Bruxelles mobilise des fonds pour aider les pays les plus touchés





Le 5 Septembre 2019, par Olivier Sancerre

Le chaos politique en cours à Londres ne pousse pas à l'optimisme, et l'hypothèse d'un divorce sans accord entre Londres et Bruxelles parait de plus en plus probable. l'Union européenne se tient prête à toute éventualité.


Alors que Boris Johnson, le nouveau Premier ministre anglais, essuie les rebuffades au Parlement britannique, l'Union européenne se prépare activement à un Brexit sans accord : à partir du 31 octobre, les frontières pourraient être rétablies entre le Royaume-Uni et le reste de l'Europe, sans aménagements spécifiques. Bruxelles a annoncé le déblocage possible d'une enveloppe de 780 millions d'euros pour les pays qui seront les plus touchés par cette sortie désordonnée. 600 millions d'euros de ce budget provient du Fonds de solidarité de l'UE, qui sert habituellement aux pays victimes de… catastrophe naturelle.

Le reste sera puisé dans le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation, qui indemnise les travailleurs licenciés. D'autres fonds pourront être mobilisés, par exemple ceux pour l'agriculture et la pêche, si cette première enveloppe se révélait insuffisante. La Commission européenne précise toutefois que l'utilisation du Fonds de solidarité pour les catastrophes naturelles est exceptionnelle, et seulement possible car il a peu servi ces dernières années. 

Bruxelles veut aider les entreprises européennes à surmonter les difficultés inhérentes à un Brexit sans accord. Les pays les plus affectés seront l'Irlande, mais aussi l'Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, la France et le Danemark. Tous auront jusqu'au mois d'avril prochain pour se signaler auprès de l'UE pour obtenir des subsides, mais la Commission a prévenu qu'il faudra justifier de « perturbations importantes ».



Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook