Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : la Banque d’Angleterre baisse ses taux





Le 4 Août 2016, par

C’est désormais officiel. La Banque d’Angleterre, après avoir temporisé le mois dernier, a lancé un certain nombre de mesures afin de soutenir l’économie du Royaume-Uni mal en point pour cause de Brexit.


La première de ces mesures est aussi celle qui était la plus attendue : la baisse du taux directeur, qui passe de 0,50% à 0,25%. Cela faisait depuis 2009 que ce taux n’avait pas évolué… De quoi redonner de l’air aux entreprises et au secteur financier alors que la livre sterling a plongé depuis le résultat du référendum. Pour le plus grand bonheur des entreprises exportatrices, cette baisse du taux devrait une fois encore abaisser la monnaie du pays face aux autres devises.

C’est d’ailleurs le scénario qui se profile juste après les annonces de la Banque d’Angleterre : la livre dévisse par rapport au dollar et à l’euro. Gare en revanche aux mauvaises surprises, car les produits importés seront vendus plus cher. L’institution n’a d’ailleurs pas terminé de jouer avec le taux directeur, celui-ci devrait en effet baisser d’ici la fin de l’année et flirter, pourquoi pas, avec le 0%.

Et ça n’est pas tout. La Banque va également racheter plus d’obligations d’État, avec un programme qui augmente de 60 milliards de livres. Tout cela ne sera pas suffisant pour relancer la croissance : si la prévision de 2% pour cette année ne change pas, elle ne devait s’établir qu’à 0,8% pour 2017 (avant le Brexit, elle était estimée à 2,3%).


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook