Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : pour l'instant, tout va bien





Le 5 Septembre 2016, par

Plus de deux mois après le résultat fracassant du référendum britannique pour la sortie du pays de l'Union européenne, où en est la Grande-Bretagne ? Pour l'instant, tout va bien. Mais gare à l'avenir…


Plusieurs indices sont au vert dans cette période post-Brexit. Le très important indice des directeurs d'achat du secteur des services n'a jamais connu une hausse aussi forte ; d'après Markit, la machine économique du pays devrait finalement éviter une contraction de l'activité au troisième trimestre, malgré des prévisions des économistes qui annonçaient une récession.

La livre sterling, après avoir connu une forte baisse dans la foulée du référendum (ce qui a permis au secteur du tourisme britannique d'attirer les voyageurs), a fini par remonter ; la devise a connu un plus haut de sept semaines contre le dollar. Là encore, au delà des prévisions des analystes…

Malgré tout, la croissance a ralenti entre les mois de juillet et de septembre. Elle s'est positionnée à 0,1% du PIB, contre 0,6% au deuxième trimestre. Et l'avenir ne s'annonce pas des plus brillants, car techniquement le pays bénéficie toujours de son accès au marché unique. Theresa May n'a toujours pas lancé les négociations du départ et la situation reste toujours très brumeuse du côté de Londres.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook