Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Brexit : vers un exode massif de banquiers de Londres vers le continent





Le 1 Août 2017, par

La City de Londres s'apprête à vivre un véritable exode de ses banquiers ! Le Brexit « dur » tel qu'il semble se profiler privera les banques du Royaume-Uni du passeport financier qui leur permet de commercer avec le reste de l'Union.


Si cela devait arriver, alors ce sont jusqu'à 75 000 financiers en tout genre (banquiers d'affaires, activités de gestion, assurances) qui pourraient traverser la Manche, quittant ainsi Londres qui n'aurait plus aucun intérêt. Le pays limiterait la casse si l'option d'un Brexit plus « soft » était finalement choisie et négociée, mais l'hémorragie resterait importante : dans ce cas, ce sont 40 000 banquiers qui chercheraient un point de chute en Europe continentale. 

Le décompte du cabinet de consultants Oliver Wyman ne s'arrête pas là. L'étude chiffre également le manque à gagner pour le pays : le Royaume-Uni se verrait priver de 10 milliards de livres de recettes fiscales. Dans un pays où les conséquences du Brexit risquent de se faire sentir douloureusement pour les caisses de l'État, ce manque à gagner n'est certainement pas le bienvenue. Les négociations entre Londres et Bruxelles doivent se poursuivre jusqu'en mars 2019, d'ici là les contours du divorce entre l'UE et le Royaume-Uni ont encore le temps de s'affiner.

Plusieurs banques ont commencé à prendre les devants pour déménager tout ou partie de leurs activités sur le continent. HSBC a ainsi choisi Paris pour relocaliser mille de ses employés. Les établissements français installés à Londres ont aussi annoncé leur intention de venir s'établir à Paris. Mais la plupart des banques internationales ont une préférence pour Francfort, la ville où siège la Banque centrale européenne. C'est le cas de Morgan Stanley, Sumitomo Mitsui Financial Group, ou encore Nomura. Dublin est aussi une destination de choix pourBank of America et JPMorgan Chase.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook