Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Bruno Le Maire opposé la suppression des niches fiscales





Le 19 Février 2019, par François Lapierre

Pas question de supprimer les niches fiscales, a affirmé Bruno Le Maire, qui se dit également « totalement opposé » à la hausse des impôts.


La mise au point du ministre de l’Économie a le mérite de la clarté. Il n’est donc pas question, pour lui, de supprimer les niches fiscales. Au micro de RTL, Bruno Le Maire a pris en exemple le crédit d’impôt pour l’emploi à domicile, un secteur qui représente des « centaines de milliers d’emplois » en France, une « aide à toutes les personnes qui travaillent ». Il ne veut pas toucher à « ce qui marche dans notre pays ». Plus globalement, l’hôte de Bercy explique : « on ne peut pas avoir de mouvement [les « gilets jaunes »], qui est né on le sait tous de la hausse des impôts et des taxes, et qui se solde par une augmentation d'impôts ou par la création de nouvelles taxes ».

Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, avait début février émis l’idée d’une réduction des niches fiscales destinées aux contribuables les plus aisés. Baisse du plafond ou attribution en fonction des ressources du ménage, cela restait à déterminer. Mais l’objectif était de faire en sorte que ces niches fiscales puissent profiter aux « classes moyennes » en premier lieu. Pas question cependant de toucher aux crédits d’impôts les plus emblématiques comme celui destiné à la garde d’enfant ou les emplois à domicile.

Un « rabot » sur les niches fiscales aurait pour effet d’augmenter la pression fiscale, selon l’opposition, entendue par Bruno Le Maire qui ne veut pas d’une augmentation des impôts. La France compte 474 niches fiscales qui représentent un coût de 100 milliards d’euros chaque année aux finances publiques.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook