Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Budget : Bruxelles accorde un délai de quatre mois à la France





Le 24 Novembre 2014, par

Un délai qui correspondrait aux premiers effets de la loi Macron sur la croissance. D’après les informations du Figaro, la Commission européenne s’apprêterait à accorder un sursis de quatre mois à Paris, en ce qui concerne son Budget 2015.


@Shutter
@Shutter

La France ne sera pas sanctionnée. Pour l’instant. D’après les informations du correspondant du Figaro à Bruxelles, la Commission européenne aurait choisi de ne pas sanctionner Paris pour son non-respect des objectifs budgétaires dans son Budget 2015, et de lui accorder un délai de quatre mois pour voir si les choses s’améliorent. 

 

Un sursis qui devrait permettre à la France de rectifier le tir et de tenter de se rapprocher d’un déficit réduit à 3 % du PIB. Un objectif irréalisable en si peu de temps diront certains. Toujours est-il que la sanction ne tombera pas cette semaine, alors normalement que la Commission s’apprête à rendre son avis sur les budgets de ses Etat-membres. 

 

En ce qui concerne l’avis sur le Budget de la France, celui-ci risque toutefois d’être assez corsé, tout comme celui de l’Italie. La Commission estime en effet que ces deux pays présentent un réel risque de rupture avec les objectifs affichés de Bruxelles, pour réduire le déficit dans la zone euro, via une discipline collective.

 

A terme, passés les quatre mois de sursis, la France sait qu’elle s’expose à une amende pouvant atteindre 0,2 % de son PIB, au maximum, soit un peu plus de quatre milliards d’euros. Ce dont le pays n’a certainement pas besoin actuellement. 



Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook